Nos 8 spots préférés pour un road-trip dans l’ile du Sud

Fort du succès de notre article sur nos 8 spots préférés dans l’île du Nord, voici une liste non exhaustive des endroits que nous adorons dans l’ile du Sud, appelée TE WAI POUNAMU en maori !

  1. Golden Bay : Allez, quand on voyage en van on est pas loin de se mettre des fleurs dans les cheveux, de porter pat’def et guitare en bandoullière… Alors, quand on est bien mûr dans ce retour à l’essentiel, c’est à Golden Bay qu’il faut faire son pélerinage ! Et oui, un coin bien reculé, avec quelques communautés hippies encore actives et une population bien alternative, le tout dans un coin de paradis qui s’étale entre les magnifiques falaises de Cape Farewell, les plages de Farewell Spit et les monts de Takaka. On est seul au monde sur la plage de Wharariki, on s’enduit de baume au manuka de la communauté Tui et on fait son shopping pied nu à Takaka. Conseil Planet Van : C’est depuis Golden Bay qu’on fait la partie la plus chouette d’Abel Tasman. Zou, on gare le van à Wainui Bay et on enfile les pompes de rando…
  2. Abel Tasman : on dirait le Sud… Le Parc National Abel Tasman a un petit air de Corse. Faisant partie de la liste des neuf Great Walks de Nouvelle-Zélande, une sélection des plus belles randonnées du pays, et avec des eaux turquoise, ses côtes rocheuses et ses jolies plages, on s’y croirait ! La balade à la journée peut aussi se transformer en une randonnée de cinq jours, en fonction du temps et des envies de chacun. Sac sur le dos, on peut s’embarquer pour une marche traversant les nombreuses plages et la forêt qui les borde, pour s’installer en camping ou dans une hut (refuge) le soir venu. La formule kayak-randonnée est aussi un bon moyen pour assister au spectacle depuis la mer et naviguer au plus près des otaries. Le conseil PlanetVan : un petit coup de mou ? Pas d’inquiétude, les taxi-boats sont là pour transporter les marcheurs ou simplement emporter les lourds sacs vers le campement suivant pour éviter de porter tout son bardage à la journée. Le grand luxe !
  3. Queenstown : la festive Queenstown est le point de départ privilégié pour faire le plein de sensations fortes dans un cadre à couper le souffle. Saut à l’élastique, parachute, luge, jet boat, rafting, canyoning, quad, flyboard… et tournée des bars, pas simple de faire son choix ! Le saut à l’élastique a d’ailleurs été lancé ici pour la première fois par le kiwi Alan John Hackett, mais depuis les limites tentent d’être toujours repoussées. Les plus téméraires pourront donc se lancer pour le saut le plus haut du pays, ouvert en 2016… 134m quand même ! Et pour retrouver un peu de calme dans cette folle frénésie, il suffit de prendre la voiture et s’éloigner à 1h de route pour rejoindre Wanaka, la « petite Queenstown », ou encore Glenorchy un petit paradis sur terre aux abords du Lac Wakatipu. Le conseil PlanetVan : on vous conseille d’aller manger un burger au « Fergburger », le meilleur du pays !
  4. Le Mont Cook : il s’agit du plus haut sommet de Nouvelle-Zélande avec 3724m d’altitude. Il est considéré comme une passerelle vers l’au-delà par les Maoris, c’est vraiment un lieu magique ! Le village de Mont Cook est perdu au milieu de cette chaîne de montagne que l’on surnomme les Alpes néo-zélandaises. Attention, l’ascension du glacier est réservée aux alpinistes professionnels, toutefois, il existe plusieurs randonnées qui vous permettront de voir le Mont Cook d’un peu plus près et d’accéder également aux lacs terminaux. Pour info, la marche dure environ 4 heures. Le conseil Planet Van : osez la baignade dans le lac Terminal du glacier Hooker ! Même pas cap’
  5. Christchurch : touchée en février 2011 par un violent séisme qui détruisit une grande partie de son centre-ville, la métropole est aujourd’hui en pleine effervescence, les ruines laissant progressivement place à d’immenses chantiers, les façades épargnées arborant des fresques éclectiques et poétiques, et les souvenirs des espaces publics accueillant à présent des installations artistiques ou des buildings flambants neufs dans lesquels la vie bat son plein. Parmi les installations loufoques, Dance-O-Mat permet de brancher son propre téléphone ou MP3 à une machine à laver et d’avoir 30 minutes de musique ainsi qu’une piste de danse en plein air pour 2$NZ seulement !  L’art est sans conteste dans la rue, et l’ensemble des institutions locales la soutiennent. C’est là un très bel exemple d’initiative commune pour se réattribuer un territoire à tout jamais perdu. Le conseil Planet Van : si vous avez un peu de temps devant vous, on vous recommande de pousser avec votre van (et non pousser votre van, ça monte !) jusqu’à Lyttelton la bohémienne, et Akaroa au bout de la péninsule pour retrouver un peu de France à l’autre bout du monde.
  6. Les Catlins : ok, la région commence à perdre un peu son statut de championne du hors des sentiers battus, mais malgré tout les grandes splages désertes où se prélassent des lions de mer valent quand même le détour. Au passage, on aime les chutes d’eaux qui abondent et d’autres curiosités rigolotes. Conseil Planet Van : pour une photo qui en jète, direction le phare de Nugget Point sur son éperon rocheux pointé en mer !
  7. Le Milford Sound : en gros c’est incontournable si vous ne pouvez vous payer Doutbful Sound. Bien que certains aient eu l’honneur de voir ce fjord sous un grand ciel bleu et aient pu profiter du soleil à bord d’un kayak ou de l’un des nombreux bateaux de croisière qui proposent des visites, il est beaucoup plus probable de le découvrir sous la pluie ! Mais cela n’enlève rien à la magie… Sur la route qui mène au Milford Sound, une multitude de cascades se forment pour tapisser les parois des montagnes environnantes. Un spectacle impressionnant ! Cette visite à la journée permet aussi de rencontrer la faune néo-zélandaise. Otaries, pingouins et dauphins s’amusent dans l’eau, alors que les kéas dévorent les joints des vitres des voitures ! Le conseil PlanetVan : ne pas rater la randonnée du Marian Lake, 3 heures aller-retour, « Piece of cake » !
  8. Stewart Island : Ok, pas idéal avec son van, mais c’est le moment de se créer des souvenirs loin l’un de l’autre, non ? Après une traversée en ferry, vous êtes projeté dans la Nouvelle-Zélande du passé. Un pub, une école, une route, et une poignée d’habitants, vous voilà enfin au bout du bout du monde ! De là, une poignée de balades sont possibles : la découverte de Ulva Island, l’île aux oiseaux, prendre les sentiers de rando qui partent quasiment du village et simplement respirer l’air pur des 50ème hurlants… Au soir, alignez vos bottes à côté des autres à l’entrée du pub avant de commander une bonne pinte. Ensuite, mettez un bout de papier rouge à votre lampe torche et allez voir si les kiwis sont de sortie sur le terrain de foot en lisière de forêt. Foi de Planetvaners, c’est là qu’on a le plus de chance de les voir à la nuit venue !

Voilà on espère que cet article vous aidera à y voir plus clair et surtout vous sera utile pour votre futur road trip en Nouvelle-Zélande.

 

RECHERCHER UN VAN

 

Rating: 5